Des vélos en bois « made in Québec »

Des vélos en bois « made in Québec »

Issus de l’imagination de cyclistes ou de sportifs de tout acabit, des vélos plus originaux les uns que les autres ne cessent de voir le jour. On pense au vélo qui incorpore une tente à l’intérieur d’une pochette fixée à la roue avant en lieu et place du moyeu, au modèle jetable et recyclable fait de carton et au vélo à assembler soi-même. Sans oublier le tandem transformable qui permet de rouler seul ou en duo et le modèle de type « elliptique » avec son allure de grosse trottinette, qui a l’avantage d’être pratiquement sans impact pour le corps.

Si l’on doit ces créations à des Américains et à des Européens, c’est à trois Québécois qu’il faut attribuer la paternité du vélo en bois au Canada. Inspiré de modèles qu’il a vus aux États-Unis et en Europe, Pierre Laplante, passionné de cyclisme, a conçu avec les ébénistes Nicholas Goupil et Loïc Dehoux trois prototypes de vélo faits de bois. Plus particulièrement de frêne (du Québec), une essence qui absorbe grandement les vibrations. Voilà d’ailleurs son principal avantage, outre sa solidité, sa rigidité et l’aspect racé que lui confère son cadre de bois composé de plusieurs assemblages de minces plaques laminées. C’est sous la marque Picolo Vélo que le trio montréalais compte commercialiser ses vélos de fabrication artisanale, qui se détailleront entre 6 500 $ et 12 000 $ selon le groupo* et les accessoires choisis (le cadre seul vaut 4 500 $). Ils seront disponibles en trois tailles, soit petite, moyenne et large qui correspondent respectivement à des hauteurs de 48, 53 et 58 cm.

« Il y a un très grand intérêt jusqu’à maintenant pour nos deux premiers prototypes qu’on a montrés à différents événements de vélo, indique Loïc Dehoux. Et on sait que les gens qui les essaient sont vraiment très impressionnés. » Le troisième prototype, qui a permis d’améliorer grandement le design et de réduire le poids de ce vélo haut de gamme, sera officiellement commercialisé à compter du Salon du vélo de Montréal qui se tiendra du 23 au 25 février prochain. Il permettra aux trois passionnés qui planchent actuellement sur des modèles plus abordables de faire connaître Picolo Vélo au public québécois et éventuellement, au monde entier ! Une ambition fort réaliste puisque le troisième prototype roule déjà en Europe alors qu’il a servi lors d’une course et n’est jamais revenu…

* Le groupo inclut tous les éléments mécaniques du vélo, dont le pédalier, les freins et le dérailleur.

picolovelo.com



Crédit photos : © Picolo vélo 

Partagez sur :